Olympiades des métiers

Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police Inverser le contraste Supprimer l'ensemble de la personnalisation Lancer l'impression du document

Un peu d'histoire

D'où viennent les olympiades?

Le concept d’un concours des métiers, révélateurs de l’habileté et des compétences professionnelles de chaque participant, peut être comparé, dans le fond comme dans la forme,  à celui des Jeux Olympiques, créés par Pierre de Coubertin.

C’est en Espagne qu’est organisée la première rencontre internationale, précurseur des concours de WorldSkills.

En 1946, c’est pour répondre à une pénurie d’ouvriers spécialisés que  M. Jose Antonio Elola Olaso, directeur général de OJE (Organisation espagnole pour les Jeunes), décide de convaincre les jeunes, leurs parents, les enseignants, et les employeurs que leur avenir reposait sur la mise en place d’un système de formation professionnelle efficace.

C’est par la mise en place d’une compétition attractive, multiple, pluridisciplinaire que l’objectif d’attractivité devait être atteint. Aussi, l’idée relativement simple et pourtant brillante de faire concourir différents métiers s’est avérée être un grand succès.

En 1947, 4 000 apprentis espagnols concourent dans une douzaine de métiers centrés sur le domaine de la mécanique avant d’être rejoints dés 1950 par le Portugal.

1953 marque la poursuite de l’internationalisation de cet événement auquel des jeunes venus d’Allemagne, de Grande-Bretagne, de France, du Maroc et de Suisse participent au concours pour la première fois.

En 1954 est créé le premier Comité d’organisation , garant des règles du concours . Ce n’est qu’en 1970 que cette manifestation devient réellement internationale en se tenant au Japon et en accueillant des jeunes des pays de tous les continents.

Depuis, cet événement, organisé tous les 2 ans, incite  chaque jeune participant à se tourner vers l’excellence et favorise l’orientation vers la formation professionnelle et la promotion des métiers. C’est dans cet objectif d’éclairer l’orientation de chacun et de mettre en valeur la qualité professionnelle acquise par chaque jeune que s’inscrit la démarche volontariste du Conseil Régional d’Aquitaine et des acteurs institutionnels et socio-professionnels de la région.

Les principales dates

1950 :  En Espagne, se tiennent les premières Olympiades des Métiers.

1954 : Première présentation d’une équipe de France.

1986 : Les Compagnons du Devoir préparent les Olympiades de Sydney, en Australie.

1989 : Création d’un Comité de soutien aux Olympiades des Métiers, avec la participation des ministères, des organisations professionnelles et des Chambres consulaires. (CCI, CRM) précurseur du Comité Français des Olympiades des Métiers (COFOM) Son rôle est de représenter la France au sein du Comité international, de sélectionner et d’entraîner les candidats des  équipes françaises.

2000/2001 : 5000 jeunes participent aux sélections régionales en France. Les finales nationales ont lieu en Poitou-Charentes. Elles se disputent autour de 44 métiers. 35 jeunes aquitains sont sélectionnés pour le grand rendez-vous de Séoul, du 13 au 19 septembre 2001.

2006 : Première sélection régionale sur site unique en Aquitaine avec 273 jeunes en compétition, 43 métiers, 10000 visiteurs, une équipe d'Aquitaine de 48 jeunes.

2012 : Quatrième sélection régionale en aquitaine, 320 candidats et 54 métiers en compétition. 643 jeunes inscrits et intégration des personnes handicapées.

2013 : Championnats du monde Leipzig Allemagne

11 au 15 août 2015 : Championnats du monde Sao Paulo BRESIL

25 et 26 mars 2016 :  Sélections régionales Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin et Compétition Internationale Abilympics

9 au 11 mars 2017 : Sélections nationales à Bordeaux.

14 au 19 octobre 2017 : Sélections internationales à Abu Dhabi.

Foire aux questionsEspace presseClub aquitaineFlux RSSArchives

Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes
Région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes,
Hôtel de Région,
14 rue François de Sourdis,
33077 Bordeaux - France
Tél.: +33 (0)5 57 57 80 00
Télécopie : +33 (0)5 56 24 72 80